-

Centre
de
photographie
contemporaine

© Caroline Chevalier
© Caroline Chevalier
© Caroline Chevalier
© Caroline Chevalier
© Caroline Chevalier
© Caroline Chevalier
© Caroline Chevalier
© Caroline Chevalier
© Caroline Chevalier
© Caroline Chevalier
© Caroline Chevalier
© Caroline Chevalier


Caroline Chevalier


Exposition à l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts dans le cadre de Lyon septembre de la photographie 2008 "Identités"



Anna, Cécile, Laurie, Manon, Nagisa… sont les frêles héroïnes de Caroline Chevalier. Des adolescentes ou des jeunes filles isolées dans des décors dépouillés et froids, lieux de vie ou de passage. Leur peau souvent particulièrement blanche, presque diaphane, leur chevelure, leurs vêtements semblent parfois se confondrent avec l’espace qui les entoure. Dans une lumière étale et neutre, le sujet et l’objet s’adonnent à un étrange et inquiétant jeu de passe-passe, toujours menacés de confusion, toujours à la frontière et au frottement l’un de l’autre. En organisant des séances de pose très longues, presque harassantes pour ses modèles, Caroline Chevalier cherche sans doute à ce que ces dernières se déprennent d’elles-mêmes, abandonnent à la fatigue et au silence les attitudes et les codes psychosociaux habituels… (…) C’est au « creux » même de ces instants vides, de ces mélancolies ou tristesses fugaces, de ces postures physiques légèrement crispées ou lovées sur elles-mêmes, de ces corps parfois un peu disgracieux ou « bizarres », que se dessinent des lignes de fuite et de résistance, celles d’une autre subjectivité insoupçonnée. L’héroïsme, son courage physique et sa force d’âme, vibre là où on l’attendait le moins : dans la fragilité, le manque, les failles du sujet.

Jean-Emmanuel Denave