-

Centre
de
photographie
contemporaine

© Alexei Titarenko
© Alexei Titarenko
© Alexei Titarenko
© Alexei Titarenko
© Alexei Titarenko
© Alexei Titarenko


Alexeï Titarenko


Exposition "Saint Petersbourg" en 2004



A l’âge de 15 ans, il devient le plus jeune membre du photo-club indépendant Zerkalo [Miroir]. Il est diplômé de la Faculté des Arts Cinématographiques et Photographiques de l’Institut de la Culture à Léningrad. Sa série de collages et de photomontages intitulée "La Nomenklatura des Signes" (exposée pour la première fois en 1989 à Léningrad) est un commentaire sur le régime communiste comme système oppressif qui transforme ses citoyens en simple signes. En 1990, "La Nomenklatura des Signes" est intégrée à la célèbre exposition itinérante Photostroika, qui présente la nouvelle photographie soviétique dans plusieurs villes des États-Unis. Après l’effondrement de l’Union soviétique en 1991, il produit plusieurs séries de photographies sur la condition humaine et la souffrance du peuple russe durant cette période et à travers le vingtième siècle. Pour ces séries, il crée des métaphores puissantes en introduisant la technique des poses longues dans la photographie de rue afin d’illustrer les liens entre le présent et le passé. La série la plus célèbre de cette période est "La Cité des Ombres," dont les paysages urbains rappellent la scène des marches de l'escalier monumental d’Odessa (aussi connu comme le Primorsky ou l'escalier Potemkine) dans le film Le Cuirassé Potemkine de Sergei Eisenstein. Inspiré par la musique de Dmitri Chostakovitch et les romans de Fiodor Dostoïevski, il a également traduit la vision dostoïevskienne de l’âme russe dans des images tantôt poétiques, tantôt dramatiques de sa ville d’origine, Saint-Pétersbourg.

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Alexey_Titarenko